tire


tire

1. tire [ tir ] n. f.
• 1690; tiere « rangée » XIIe; aussi à tire, d'une tire « sans interruption »; du frq. °têri « suite ordonnée »
Blas. Trait ou rangée horizontale du vair. ⊗ HOM. Tir. tire 2. tire [ tir ] n. f.
• 1817; de tirer
1Loc. Vol à la tire, en tirant qqch. de la poche, du sac de qqn. Voleur à la tire ( pickpocket, tireur) .
2 (1935) Arg. Automobile. « Charles avait trouvé une place pour garer sa tire » (Queneau).
tire 3. tire [ tir ] n. f.
• 1810; de tirer
(Canada) Sirop d'érable très épaissi, ayant la consistance du miel. Du sirop qui « devenait une belle tire odorante et couleur de miel » (G. Roy). Confiserie à la mélasse ou au sirop d'érable.

tire nom féminin (de tirer) Populaire. Voiture automobile. Au Canada, friandise au sucre d'érable ; sirop d'érable épais. ● tire (expressions) nom féminin (de tirer) Vol à la tire, vol réalisé en extrayant des objets en douce hors des poches, du sac de quelqu'un. ● tire (homonymes) nom féminin (de tirer) tir nom masculin tire forme conjuguée du verbe tirer tirent forme conjuguée du verbe tirer tires forme conjuguée du verbe tirer

tire
n. f. (Québec)
d1./d Confiserie obtenue par la cuisson d'un sirop (mélasse, sirop de cassonade, etc.) et après étirage.
d2./d Tire ou tire d'érable: confiserie à la consistance voisine de celle du miel, obtenue par évaporation du sirop d'érable.
Tire sur la neige: sirop d'érable épaissi que l'on verse encore chaud sur la neige et que l'on déguste, à peine figé, à l'aide d'une petite spatule en bois.
————————
tire
n. f. Loc. Vol à la tire, consistant à voler le contenu des poches, d'un sac. Voleur à la tire.

I.
⇒TIRE1, subst. fém.
A. — Loc. adv., vieilli
1. À tire, de tire. Tout droit, de suite, d'affilée. (Ds Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845, Lar. 19e-20e).
2. Tout d'une tire. ,,Sans discontinuation, (tout) de suite`` (Ac. 1798-1878). Il a fait cet ouvrage tout d'une tire (Ac. 1835, 1878).
B. — File, trait.
1. HÉRALD. ,,Rangée horizontale du vair, du contrevair ou de l'échiqueté`` (THIÉBAUD Blason 1982).
2. EAUX ET FORÊTS, SYLVIC. À tire aire, à tire et aire, à tire et à aire.
a) ,,Méthode d'exploitation de proche. Se disait d'une exploitation totale ou presque de proche en proche, de suite et sans intermission, de la vieille vente à la nouvelle en allant toujours devant soi et ne laissant que les arbres réservés`` (PLAIS. 1969).
b) ,,Méthode d'aménagement qui consistait à exploiter de proche en proche des contenances fixes, égales chacune au quotient de la surface totale par la révolution, en laissant quelques réserves. La révolution était par exemple de 100 ans`` (PLAIS. 1969).
3. Région. ,,Rangée de vignes`` (TUAILLON Région. 1978). Dans la vigne, il y a douze tires. Pour vendanger, il a l'habitude de commencer par les deux tires de blancs (TUAILLON Région. 1978, p.351).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. et homogr. tir, tire2, 3 et 4 et formes du verbe tirer. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1160 tiere « rangée » (Eneas, 4426 ds T.-L.); 1213 tire (Fait des Romains, éd. L.-F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, 381, 25); b) 1690 tires « rangées de vair qu'on emploie pour distinguer le vair ou le menu vair » (FUR.); 2. a) ca 1165 trestot a tire « sans interruption » (Troie, éd. L. Constans, 26456); b) 1501 a. pic. a tire et a aire « (coupe d'un bois faite) en une seule fois et en coupant tout le bois, bon ou mauvais, sans rien laisser en arrière » (Doc. inéd. sur la Pic., IV, 229, Beauvillé ds GDF.); 1548 a. lorr. a tire et aire (Mém. de la Sté d'Archéol. lorr., 35, XIII, p. 72). Représente l'a. frq. têri « suite ordonnée » (cf. l'all. Zier « ornement » et l'ags. « gloire, célébrité »).
II.
⇒TIRE2, subst. fém.
A. — TECHNOL., vx
1. (Métier à la) tire. Métier dont on se servait, avant la machine Jacquard, pour le tissage d'étoffe façonnée dont les effets ou dessins étaient obtenus en tirant les lacs ou ficelles pour transmettre les mouvements nécessaires aux mailles. (Ds Lar. 19e, Lar. Lang. fr.).
2. (Fabrication à la) tire. Fabrication du tissu effectuée avec un métier à la tire. (Ds Lar. 19e, Lar. Lang. fr.).
B. — 1. Loc. (Vol/voler) à la tire. (Vol/voler) en tirant ce qu'on dérobe hors de la poche ou du sac. Synon. pickpocket. Seulement, à ces pauvres bougres, on ne leur prenait pas la vie: on la leur volait à la tire comme font les voyous (VIALAR, Pt jour, 1947, p. 293).
2. Arg., fam. La tire. Le vol à la tire. Faire la tire. Après mon stage de deux ans dans les prisons américaines (...) je me suis fait un nom dans l'escalade, la tire, le vol au poivrier et le bon vol au bonjour (AYMÉ, Nain, 1934, p. 250).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. et homogr. tire1, 3 et 4. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1508 jouer à la tire « commettre des malversations » (J. D'AUTON, Chron., III, 346 ds GDF. Compl.); b) 1817 voleur à la tire (Arrestations opérées par la brigade de sûreté en 1817 ds VIDOCQ, Mém., t. 2, 1828-29, p. 424); 1836 vol à la tire (VIDOCQ, Voleurs, t. 1, p. 205); 2. 1821 tire « filouterie » (ANSIAUME, Arg. bagne Brest, f° 15 v°, § 496); 1836 tire « art du fouille-poche » (VIDOCQ, Voleurs, t. 2, p. 14). Déverbal de tirer (sens A).
III.
⇒TIRE3, subst. fém.
A. — Vx. Route. (Ds ROB. 1985, CELLARD-REY 1980).
B. — Arg. Voiture automobile. (Ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975, ROB. 1985). Comment s'est-il taillé? Avec quelle bagnole? (...) À pinces, pour sûr, puisque j'avais pris ma tire (LE BRETON, Rififi, 1953, p. 201). J'ai arrêté la tire [qui roulait silencieusement] (...) sans que personne bouge (SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 29).
Prononc.:[]. Homon. et homogr. tire1, 2 et 4. Étymol. et Hist. 1. 1836 « route » (ESN.); 2. 1935 « voiture » (d'apr. ESN.). Subst. verbal de tirer, pris respectivement aux sens de « parcourir » et de « avoir de la puissance, bien fonctionner » (v. CELLARD-REY 1980).
IV.
⇒TIRE4, subst. fém.
Région. (Canada). ,,Produit comestible, proche du miel, obtenu par épaississement de la sève d'érable`` (CLÉM. Alim. 1978). Tire d'érable. La cuisine avec le gros poêle où il s'était brûlé le doigt un jour en voulant goûter la tire (RINGUET, Le Poids du jour, 1949, p. 31 ds Richesses Québec 1982). Toute la maison gardait de l'érablière comme un lointain murmure. Sur la table reposait un grand baquet de neige; on y jetait du sirop qui durcissait aussitôt et devenait une belle tire odorante et couleur de miel (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 210).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. et homogr. tire1, 2 et 3. Étymol. et Hist. 1810 « sirop de sucre d'érable très épaissi » (VIGER, Néologie canadienne ds B. du Parler fr. du Canada, VIII, 1909-10, p. 340b). Déverbal de tirer.

1. tire [tiʀ] n. f.
ÉTYM. XIIe, teire, tiere « rangée, file »; nombreuses loc. en anc. franç. à tire, d'une tire « sans interruption », encore in Voltaire en 1767; du francique teri.
1 (V. 1160). Vx. Loc. À tire, d'une tire : sans interruption.(1501). Spécialt. Techn. (Eaux et forêts). || Coupe faite à tire et à aire, en une seule fois et en coupant tout le bois.Techn. || Pièce de tissu faite à la tire, en une seule pièce.
2 (1690, avec infl. de 2. tire, tirer un trait). Blason. Trait ou rangée horizontale du vair.
tableau Termes de blason.
DÉR. V. Attirer (étym.).
HOM. Tir, 2. tire, 3. tire, 4. tire.
————————
2. tire [tiʀ] n. f.
ÉTYM. 1832; « action de voler (oiseau) », v. 1354; « traction », 1611; de tirer, IV.
1 Loc. Vol à la tire, en tirant de la poche, du sac…Voleur à la tire ( Pickpocket).
2 Argot fam. || La tire : le vol à la tire. || « Tu t'es déjà fait choper ? Ouais, mais pour la tire. Je me suis fait arrêter à Saint-Michel. On était dans le métro, on tirait » (Interview, in Libération, 13 mars 1978, p. 20).
HOM. Tir, 1. tire, 3. tire, 4. tire.
————————
3. tire [tiʀ] n. f.
ÉTYM. 1837; de tirer, II. « aller ».
Argot, puis familier.
1 Vx. Route.
2 (1935, Esnault). Voiture automobile.
1 Charles avait trouvé une place pour garer sa tire.
R. Queneau, Zazie dans le métro, XIV.
2 Passant devant la tire du Gros Pierrot, il note mentalement, à tout hasard : deux litres Chenard… décapotable… Victoire de Samothrace en bouchon de radiateur (…)
A. Simonin, Hotu soit qui mal y pense, 1971, p. 30.
HOM. Tir, 1. tire, 2. tire, 4. tire.
————————
4. tire [tiʀ] n. f.
ÉTYM. 1810; déverbal de tirer.
Canada. Sirop d'érable très épaissi, ayant la consistance du miel. || Tire en boîte.
0 Sur la table reposait un grand baquet de neige : on y jetait du sirop qui durcissait aussitôt et devenait une belle tire odorante et couleur de miel.
Gabrielle Roy, in Petit Robert.
Confiserie à la mélasse ou au sirop d'érable.
HOM. Tir, 1. tire, 2. tire, 3. tire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tiré — tiré …   Dictionnaire des rimes

  • tire- — ⇒TIRE , élém. de compos. Élém. issu d une forme du verbe tirer, entrant dans la constr. de nombreux subst., le plus souvent de genre masc. A. [Corresp. à tirer I; le 2e élém. est un subst. jouant le rôle de compl. d obj. dir.] 1. a) [Corresp. à… …   Encyclopédie Universelle

  • tiré — tiré, ée (ti ré, rée) part. passé de tirer. 1°   Mû, amené vers soi ou après soi. La voiture tirée par les chevaux. 2°   Tiré à quatre chevaux, écartelé.    Par un jeu de mots qui est une allusion à ce supplice. •   Il [le gazetier Marin devenu… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Tire — Tire, n. [Aphetic form of attire; OE. tir, a tir. See {Attire}.] 1. Attire; apparel. [Archaic] Having rich tire about you. Shak. [1913 Webster] 2. A covering for the head; a headdress. [1913 Webster] On her head she wore a tire of gold. Spenser.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Tire me — Chanson par Rage Against the Machine extrait de l’album Evil Empire Pays  États Unis Sortie …   Wikipédia en Français

  • tire — Tire, f. penac. Est l alleure d un seul traict sans repos, Ainsi dit on, Il va tout d une tire, Vno tractu, Vno impetu, Vno incessu, Ce qu on dit aussi, tout d un traict metaphore prinse du ject d arc. Tire aussi en equippage de femmes signifie… …   Thresor de la langue françoyse

  • tire-l'œil — ⇒TIRE L ŒIL, subst. masc. inv. Vieilli, fam. A. Ce qui attire le regard, l attention. Un homme comme tout le monde sans une taie, une bosse, un tire l œil, n aurait pas fait son affaire (VALLÈS, J. Vingtras, Insurgé, 1885, p. 78). B. Caractère de …   Encyclopédie Universelle

  • tire — vb Tire, weary, fatigue, exhaust, jade, fag, tucker can all mean to make or in some cases to become disinclined or unable to continue because of loss of strength or endurance. Tire is the general and ordinary word and usually implies the draining …   New Dictionary of Synonyms

  • Tire Me — Chanson par Rage Against the Machine extrait de l’album Evil Empire Pays  États Unis Sorti …   Wikipédia en Français

  • Tire Me — «Tire Me» Canción de Rage Against the Machine Álbum Evil Empire Grabación 1995 1996 Género …   Wikipedia Español

  • tire — (of a wheel) see tyre. tyre, tire The standard spelling for a wheel s rubber covering is tyre in BrE and tire in AmE. Tire is the older spelling, and may be related to the word attire, a tyre being regarded as a form of ‘clothing’ for the wheel …   Modern English usage


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.